Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Quelles sont les priorités européennes d'Emmanuel Macron pour son second mandat ?

Access to the comments Discussion
Par Grégoire Lory
Au cours de son second mandat Emmanuel Macron compte défendre l'autonomie stratégique de l'UE
Au cours de son second mandat Emmanuel Macron compte défendre l'autonomie stratégique de l'UE   -   Tous droits réservés  AP Photo/Alastair Grant   -  

C'est son cheval de bataille et même sa marque de fabrique depuis 2017. Le président français croit en l'Union européenne. Réélu, Emmanuel Macron dispose de cinq années supplémentaires pour poursuivre l'intégration entre les Etats membres.

Alors que Paris occupe la présidence semestrielle de l'UE, Emmanuel Macron va pouvoir pousser son agenda politique qui fait écho aux crises qui frappent et menacent les 27.

Défense

Les dirigeants de l'UE se retrouveront les 30 et 31 mai pour un sommet extraordinaire consacré à la défense européenne et à la guerre en Ukraine. Emmanuel Macron compte mettre en avant le concept d'une "autonomie stratégique européenne" pour permettre aux 27 de prendre eux-mêmes leurs décisions, sans dépendre de leurs alliés. Aux yeux du chef de l'Etat français cet effort doit être à la fois industriel mais aussi dans les capacités d'action européennes. Cela doit passer par une augmentation des fonds européens dédiés aux dépenses militaires. Cet effort doit s'accompagner d'une meilleure coordination entre les 27.

Energie

La question énergétique semble désormais indissociable de la guerre en Ukraine. Pour réduire la dépendance européenne à l'égard du pétrole et du gaz russe, Paris veut accélérer la décarbonation de la société. Le président français souhaite dans le même temps déployer plus rapidement les énergies propres.

Pour répondre à la hausse des prix de l'énergie Emmanuel Macron devrait aussi pousser pour une refonte des règles qui fixent les prix de l'électricité. Cette réforme pourrait passer par une suppression du lien entre le prix du gaz et celui de l'électricité.

Climat

C'est une des priorités de la présidence française de l'Union européenne. Le président français défend le principe d'une taxe carbone aux frontières de l'UE afin d'éviter toute concurrence déloyale. Le mécanisme d'ajustement carbone aux frontières est actuellement en cours de négociation entre les institutions de l'UE. Sous sa houlette, Paris peut déjà s'appuyer sur accord en mars entre les 27 ministres des Finances concernant ce dispositif. Il faudra maintenant trouver un compromis avec la Commission européenne et le Parlement européen.

Migration

Emmanuel Macron veut réformer l'espace Schengen, la zone de libre circulation des personnes en Europe. Cette poursuite passe par un renforcement des frontières européennes. Le président français souhaite aussi la mise en place d'un conseil de pilotage de Schengen à travers des réunions plus fréquentes des ministres concernés. Paris veut aussi créer un "mécanisme de soutien d'urgence" pour pouvoir apporter une aide concrète en cas de crise.

Numérique

Au cours de son second mandat, le président français compte renouveler son ambition pour une autonomie technologique de l'UE. Il s'agit de débloquer les moyens suffisants pour créer des champions européens capables de faire face à la concurrence internationale.

Aux yeux d'Emmanuel Macron, le numérique est aussi une question de protection. Il s'agit de protéger les domaines et les infrastructures stratégiques. Le chef de l'Etat français prône la mise en place "d'un cloud européen". Paris compte aussi apporter son soutien au déploiement d'une constellation de satellites de télécommunications. Ce dispositif en orbite basse doit mettre fin aux zones blanches et assurer la sécurité des réseaux et des communications.