Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Le Parlement européen défend le droit à l'avortement

Access to the comments Discussion
Par Euronews
La décision de la Cour suprême américaine d'annuler le droit à l'avortement inquiète le Parlement européen
La décision de la Cour suprême américaine d'annuler le droit à l'avortement inquiète le Parlement européen   -   Tous droits réservés  J. Scott Applewhite/Copyright 2022 The Associated Press. All rights reserved

Le Parlement européen condamne la régression des droits des femmes, de la santé et des droits sexuels aux Etats-Unis. La Cour suprême américaine a annulé le mois dernier le droit à l'avortement. C'est donc aux Etats américains de légiférer sur cette question. Les plus conservateurs imposent déjà une interdiction de l'interruption volontaire de grossesse ou sont en passe de le faire.

Cette décision inquiète dans les rangs des eurodéputés."Je pense que nous devons faire tout ce qui est possible pour lutter et résister contre ce type d'attaque", insiste l’écologiste Terry Reintke.

La résolution, adoptée par 324 voix contre 155, demande d'inscrire l'accès à l'avortement dans la Charte européenne des droits fondamentaux. Les parlementaires estiment qu'il existe des signaux inquiétants en provenance des Etats membres de l'Union.

"Il est important de garantir que nous pouvons inclure la santé sexuelle et reproductive dans la Charte des droits fondamentaux de l'UE pour garantir que nous parlons des droits de l'homme", souligne la présidente du groupe social-démocrate Iratxe García.

Malte est le seul pays membre qui interdit l'avortement. La Pologne applique pour sa part des lois très restrictives. Les eurodéputés appellent les gouvernements à garantir l’accès à des services d’avortement légaux et sûrs ainsi qu'à des services de soins prénataux et maternels.