Cinq infographies pour montrer l'impact sur l'Europe du retour des talibans en Afghanistan

Access to the comments Discussion
Par Joshua Askew
Archives : un jeune Afghan évacué tenant un enfant dans ses bras, sur la base militaire américaine de Ramstein, en Allemagne, le 24 août 2022
Archives : un jeune Afghan évacué tenant un enfant dans ses bras, sur la base militaire américaine de Ramstein, en Allemagne, le 24 août 2022   -   Tous droits réservés  Matthias Schrader/AP Photo

Il y a un an, les talibans reprenaient le pouvoir en Afghanistan. La prise de Kaboul, le 15 août 2021, a jeté sur les routes de l'exil des milliers d'Afghans qui ne voulaient pas vivre sous le joug des nouveaux maîtres du pays, craignant pour leur vie et celles de leurs proches.    

Quel est impact de l'exode des Afghans sur l'Europe ?

De très nombreux ressortissants afghans ont déposé des demandes d'asile dans l'Union européenne après le retour des talibans. Selon les données de l'agence de statistiques européenne Eurostat, ces demandes ont ainsi plus que doublées entre juillet et septembre 2021.

Ainsi, si plus de 6 500 Afghans avaient demandé l'asile dans l'UE en juillet 2021, ils ont été plus de 14 000 à l'avoir fait un mois après la chute de Kaboul.

Les mois suivants, les demandes d'asile n'ont pas atteint le total enregistré en septembre. Cela dit, même si une baisse est observée chaque mois par rapport au précédent, le nombre de ressortissants afghans demandant l'asile était encore bien supérieur en février 2022 à ceux du printemps de l'année dernière. 

Ces demandes d'asile sont-elles plus importantes que celles des années précédentes ?

L'impact du retrait des troupes des Etats-Unis et de la prise de pouvoir des talibans est évident lorsque l'année 2021 est comparée avec 2020. Sur cette période, les demandes d'asile dans les pays membres de l'UE ont en effet étaient multipliée par plus de deux. 

Mais ces demandes restent bien inférieures à celles déposées en 2015 et 2016, lorsque les Afghans - dans un contexte d'instabilité permanente et de résurgence des talibans dans de nombreuses provinces du pays - avaient également choisi l’exil. Ces deux années-là, plus de 360 000 personnes avaient ainsi demandé l'asile dans l'UE.

Dans quel pays de l'UE les Afghans demandent-ils asile ?

Les pays riches de l'ouest de l'UE ont été les plus nombreux à recevoir des demandes d'asile déposées par des ressortissants afghans. L'Allemagne a reçu environ un tiers du total (23 940) entre août de l'année dernière, date à laquelle les talibans ont pris Kaboul, et avril 2022, dernier mois pour lequel Eurostat dispose de données.

La France est le deuxième pays qui a reçu le plus de demandes, avec 13 730, au cours de la même période.

A l'inverse, aucune demande d'asile n'a été enregistrée en Hongrie, à Malte et au Liechtenstein, toujours selon Eurostat qui dispose de données pour les pays membres de l'UE ainsi que ceux de l’Espace économique européen.

A titre de comparaison, 4 206 demandes d'asile ont été déposées, entre juillet 2021 et fin mars 2022, par des ressortissants afghans au Royaume-Uni, selon les données du département britannique de l'Intérieur

Quel pays reçoit le plus de demandes d'asile pour 100 000 habitants ?

Lorsque le nombre de demandes d'asile est rapporté à la population d'un pays, le constat est  différent.

Sur cette base, c'est la Slovénie qui a reçu le plus de demandes d'asile venant de ressortissants afghans. Ljubljana a ainsi reçu 128 demandes pour 100 000 habitants depuis que les talibans ont repris le pouvoir en août dernier.

Vient ensuite l'Autriche, avec 107 demandes pour 100 000 habitants, suivie de près par la Bulgarie, l'un des pays les plus pauvres de l'UE, avec 105 demandes.

Et l'Allemagne et la France ? Ajustée à la taille de la population, l'Allemagne se classe au septième rang et la France se situe en plein milieu du classement au 11e rang dans l'UE.

Combien de demandes d'asile sont acceptées ?

La proportion de demandes d'asile de ressortissants afghans acceptées a augmenté dans l'UE immédiatement après la prise du pouvoir par les talibans.

Sur la période juillet/septembre, 67% des décisions ont ainsi été positives contre 57% entre janvier et juin.

D'octobre à décembre, le taux de demandes d'asile accordées a bondi à 88%, tombant à 81% au cours des trois premiers mois de 2022.

Malgré ce constat, Catherine Woollard, directrice du Conseil européen pour les réfugiés et les exilés, a déclaré qu'il y a de "sérieuses inquiétudes" pour les demandeurs d'asile afghans en Europe.

Parallèlement à ce qu'elle a appelé une "loterie de l'asile", avec des taux de protection divergeant considérablement en fonction des pays membres, Catherine Woollard a expliqué qu'"un problème de longue date" est que les Afghans doivent attendre beaucoup plus longtemps pour obtenir l'asile que les autres nationalités.

Il y avait 97 960 demandes d'asile de ressortissants afghans en instance en avril 2022, selon les données d'Eurostat.

La directrice du Conseil européen pour les réfugiés et les exilés a également indiqué que les Afghans sont "fortement touchés" par "la violence aux frontières, les refoulements et les autres efforts visant à refuser l'accès au territoire de l'UE", les empêchant de demander l'asile en premier lieu.

"Comme le montre la réponse aux événements en Ukraine, l'Europe peut gérer les crises de déplacement et soutenir les réfugiés lorsque la décision est prise", a-t-elle aussi avancé, ajoutant que le nombre d'Afghans venant en Europe était "plus petit [que les Ukrainiens] et gérable".