Cet article n'est pas disponible depuis votre région

Peut-on faire fortune en piratant un jeu vidéo ?

Par Camille Pauvarel  & Euronews
hacker:HUNTER
hacker:HUNTER   -   Tous droits réservés  euronews   -  

Est-il possible de devenir riche en piratant des jeux vidéo ? Adrian l'a fait. Bien qu'il soit plus connu sous son pseudonyme de hacker, Manfred. Sous le nom de Manfred, il a passé plus de 20 ans à plonger dans le codage des jeux vidéo pour en exploiter les faiblesses et en vendre le butin.

Des objets virtuels à prix d'or

Manfred a réalisé pour la première fois à quel point le monde des achats de jeux en ligne était lucratif lorsqu'il a vendu une propriété virtuelle sur le jeu Ultima en 1997. Dans ce jeu en ligne, les maisons étaient des objets très recherchés et Manfred possédait un château. Il a mis la propriété virtuelle sur eBay en s'attendant à ce qu'elle rapporte, au mieux, quelques centaines de dollars.... elle s'est vendue 2 000 dollars.

Manfred a d'abord été choqué, puis il a compris qu'il pouvait gagner beaucoup d'argent. "La plupart des gens ne veulent pas s'épuiser dans le jeu", explique-t-il. "Ils ne veulent pas passer huit heures par jour à extraire des pierres virtuelles, ils préfèrent payer quelqu'un d'autre pour le faire".

En piratant le code d'un jeu vidéo, il a pu manipuler le jeu pour qu'il lui donne des objets rentables en appuyant sur un bouton.

La plupart des méthodes de piratage de Manfred consistaient à tromper le jeu pour qu'il fournisse aux utilisateurs plus d'objets que ce qu'il était programmé pour.

Grâce à son savoir-faire, il avait entre 200 et 300 listes d'articles en ligne sur eBay. Les ventes réalisées grâce à son piratage lui permettaient de payer ses frais d'université et toutes ses dépenses. Il ne nous a pas révélé exactement combien il a gagné.

La monnaie de Runescape plus stable que l'argent du Venezuela

Manfred n'est pas la seule personne à avoir essayé de gagner sa vie en vendant des objets dans le jeu à d'autres joueurs.

Avec Runescape, le Venezuela possède l'un des plus gros marchés pour la vente d'objets en jeu.

Comme Runescape fonctionne sur des ordinateurs au matériel plus ancien, il est devenu populaire dans les pays en développement et de nombreux Vénézuéliens se sont mis à cultiver des objets et à les vendre pour gagner leur vie.

"La monnaie du jeu est plus stable que les monnaies fiduciaires vénézuéliennes", explique Manfred. "Ils utilisent la monnaie de Runescape pour payer leurs factures ou acheter du pain et faire des transactions quotidiennes".

Des agissements à la limite de la légalité sont commis en ligne : chaque semaine, dans l'émission Hacker: HUNTER Next Level, nous relatons les histoires vraies d'acteurs de l'industrie du jeu vidéo et découvrons si le piratage informatique peut être avoir des répercussions positives.