Fermer
Identifiez-vous
Merci d’entrer vos identifiants de connexion

ou Rejoignez la communauté euronews

Avez-vous oublié votre mot de passe ?

Skip to main content

Dernière Minute
  • Ebola : le gouvernement recommande à Air France de suspendre “temporairement” sa desserte de Freetown, en Sierra Leone

Election du pape, conclave 2013

noComment

Le saviez-vous?

  • Premier pape : St. Pierre 32-67 apr. J.C
  • Plus vieux pape élu : Clément X, élu en 1670 à l'âge de 79 ans. Pape pendant 290 jourss
  • Plus vieux pape au moment de sa mort : Léon XIII, mort en 1878 à l'âge de 93 ans, après 140 jours de papauté.
  • Plus jeune pape élu : Jean XII, élu en 955 à 18 ans (estimation)
  • Pontificat le plus long depuis St Pierre : Pie IX, 1846-1878 (31 ans, 7 mois, 23 jours)
  • Pontificat le plus court : Urbain VII, il régna du 15 au 27 septembre 1521. (13 jours)
  • Plus longue élection papale : De novembre 1278 à septembre 1281 (2 ans, 10 mois)

Infos

Conclave 2013 : mode d’emploi

» Un peu d'histoire

Au cours de ses deux mille ans d’histoire, l'Église catholique a modifié plusieurs fois, les règles pour désigner le nouveau pape. En effet, les modalités de la succession pontificale ne sont pas spécifiées dans l’Evangile. La formule actuelle du conclave repose sur plusieurs textes et principes édictés par les papes suivants :

  • En 1060, le pape Nicolas II publie la bulle (acte juridique émanant du souverain pontife) In Nomine Domini, qui écarte les laïcs du vote. Seuls les cardinaux participent à l'élection du pape. Auparavant, l'intervention de souverains ou de représentants des grandes familles était courante.
  • Le pape Grégoire X promulgue la bulle Ubi Periculum qui fixe les règles du conclave : enfermement des cardinaux et impossibilité de communiquer avec le monde extérieur.
  • Paul VI fixe le 21 novembre 1970 la composition du collège électoral : au maximum, 120 cardinaux prendront part au conclave et l'âge maximum de ceux-ci sera de 80 ans.

» «Sede vacante»

Au soir du 28 février 2013, après la renonciation de Benoît XVI, a débuté la période du "Sede vacante," c'est-à-dire la vacance du Saint-Siège. Selon la Constitution apostolique Universi Dominici Gregis promulguée le 22 février 1996 par Jean-Paul II, le conclave doit se tenir au maximum 20 jours après la renonciation du pape, le temps que les cardinaux électeurs puissent rallier le Vatican. Selon les textes de loi, au maximum 120 cardinaux électeurs peuvent participer à l’élection. Actuellement, le Collège cardinalice - soit l’ensemble des cardinaux de l'Eglise catholique - est composé de 208 membres. Cette année, seuls 117 peuvent prendre part à l'élection étant âgés de moins de 80 ans, une autre des conditions requises pour participer au scrutin. Deux cardinaux électeurs ont récemment indiqué qu'ils ne participeraient pas à l'élection : l'Indonésien Julius Riyadi Darmaatmadja, en raison de son état de santé, et l'Écossais Keith O'Brien, soupçonné de "comportement indécent," qui a donné sa démission. Le prochain pape sera donc élu par 115 cardinaux.

» La chapelle Sixtine, cadre du conclave

Le conclave s'ouvre lorsque les cardinaux électeurs sont arrivés au Vatican. L'élection du futur pontife se déroule dans l'enceinte de la chapelle Sixtine, sous l'égide du Jugement dernier de Michel-Ange. Durant le scrutin, les cardinaux sont enfermés (le terme conclave provient du latin cum clave, que l'on peut traduire par "à clé") dans la chapelle. Concrètement, les cardinaux inscrivent sur un bulletin, le nom de leur candidat. Dans la pratique, "guidés par le Saint-Esprit", les cardinaux élisent toujours l'un des leurs. En théorie, il est pourtant possible d'élire tout catholique adulte de sexe masculin.

» Le déroulement du scrutin

Le pape qui sera élu doit obtenir la majorité des deux tiers, soit au moins 77 voix dans le cas présent. Différents tours de scrutin sont organisés pour obtenir un résultat concluant. Par exemple, l'élection de Benoît XVI en 2005 a pris deux jours et nécessité quatre scrutins. Dans le cas où aucun pape n'est élu après trois jours, suivent trois cycles de sept scrutins. Puis en cas d'échec, seuls sont retenus les noms des deux cardinaux arrivés en tête les autres étant "éliminés", le vote s'effectuant toujours à la majorité des deux tiers. Après chaque tour, les bulletins sont ensuite brûlés dans un poêle disposé dans la chapelle avant le début du conclave. Si à l’issue de ce vote, le futur pape n’a pas été désigné, une fumée noire s'échappera de la cheminée installée sur le toit de la chapelle, informant ainsi le monde extérieur de cet échec.

» La désignation du futur pape

Lorsque la majorité nécessaire est atteinte, le cardinal doyen s'adresse à celui qui a obtenu la faveur des votes et lui adresse la question suivante : "Acceptez-vous votre élection canonique comme souverain pontife ?" Si celui-ci accepte, le doyen lui demande ensuite : "par quel nom voulez-vous être appelé ?" La vacance du Saint-Siège et le conclave prennent ainsi fin. Le monde est alors informé de la désignation d'un nouveau pape par une fumée blanche à la cheminée et par le son des cloches de Saint-Pierre. Le pape fraîchement élu se rend ensuite, dans une petite pièce qui jouxte la chapelle Sixtine, la chambre des larmes pour revêtir les habits et insignes de la fonction.

» «Habemus papam»

Depuis le balcon central : la loge des bénédictions de la basilique Saint-Pierre, le cardinal protodiacre, le plus âgé de l'ordre des diacres (sachant que trois ordres existent : cardinaux-évêques, cardinaux-prêtres et cardinaux-diacres), prononce l’Habemus papam ("nous avons un pape"). L'identité et le nom de règne choisi par le nouveau pape sont alors révélés. Ensuite, le souverain pontife prend la parole et livre sa première bénédiction "Urbi et Orbi", "à la ville" - Rome car le Saint-Père est également l'évêque de la capitale italienne - et "au monde," c'est-à-dire à l'ensemble des catholiques. Le pontificat du nouveau pape débute enfin.

La géographie du conclave

Consultez sur la carte ci-dessous, l'emplacement des différents lieux et repères du conclave de 2013


Afficher Vatican : la géographie du conclave sur une carte plus grande