Vidéo

euronews_icons_loading
La tombe d'un soldat ukrainien de 26 ans

Les soldats ukrainiens tombés au combat, une génération perdue qu'on pleure au cimetière

 En Ukraine, c'est le "cimetière des héros". Chaque tombe a son drapeau. Dans cet océan de bleu et de jaune, Yulia Voronkova, une jeune veuve, s'est rendue sur une tombe. La tombe de son mari, mort d'un éclat d'obus dans le cœur il y a trois mois. Elle avait 20 ans lorsqu'elle l'a rencontré à l'hôpital. Elle était infirmière et il était son patient. Mariés, ils espéraient avoir un enfant l'année prochaine.

Leur histoire est aussi celle d'une génération d'hommes frappés par la guerre. L'Ukraine affirme perdre entre 100 et 200 combattants par jour, des hommes âgés de 20 à 50 ans.

A Sloviansk, dans le Donbass, il suffit de lire les dates de naissance sur les tombes pour s'en convaincre. Jeudi 30 juin au matin, un jeune homme de 26 ans, orphelin de père et de mère, a été enterré par ses compagnons d'armes.

Autour de son cercueil, certains soldats ont tout juste 20 ans. L'aumônier militaire Dionisly est le témoin de cette génération meurtrie.