Bisons, chevaux sauvages et cerfs : un safari dans les Rhodopes en Bulgarie

Adventures
Adventures   -   Tous droits réservés  euronews
Par Monica Pinna

Pour découvrir la richesse de la faune des montagnes des Rhodopes en Bulgarie, haut lieu de la vie sauvage, le safari en 4x4 représente l'une des meilleures options. Nous l'entamons aux côtés de Stefan Avramov, responsable biodiversité à Rewilding Rhodope, une déclinaison bulgare du réseau Rewilding Europe, organisation à but non lucratif qui mène des initiatives pionnières en matière de préservation des espèces.

"Important de réintroduire tous les animaux disparus"

Il nous emmène dans l'une des zones où son ONG travaille à restaurer la vie sauvage, en vue de tenter d'observer des animaux dont des cerfs. "Sur le territoire bulgare, certaines de ces espèces étaient éteintes depuis un millier d'années comme le bison d'Europe, d'autres depuis plusieurs centaines d'années comme le cerf élaphe," précise-t-il avant d'ajouter : "C'est important que tous les animaux disparus soient réintroduits pour que la nature devienne plus durable."

Un peu plus loin dans les montagnes, nous repérons un troupeau de douze bisons d'Europe. Introduits sur place en 2013, au moins quatre membres du troupeau y sont nés depuis. L'objectif est d'augmenter leur population pour qu'elle atteigne trente individus dans les années à venir.

Au plus près des chevaux sauvages

Un safari est aussi le moyen idéal d'apercevoir des chevaux sauvages. Ils sont aujourd'hui une centaine à paître librement dans les Rhodopes orientales.

Mais ne vous attendez pas à ce que les chevaux gardent la distance. Leur curiosité permet des rencontres magiques.

Monica Pinna
Chevaux sauvages dans les montagnes des Rhodopes en BulgarieMonica Pinna

"Le tourisme est essentiel dans notre travail"

Nous demandons à Stefan Avramov dans quelle mesure le tourisme peut aider à réintroduire encore d'autres espèces sauvages. "Le tourisme est essentiel dans notre travail," assure-t-il. "Le retour de ces animaux suscite l'enthousiasme du public," se félicite-t-il. "Le braconnage qui était la principale raison de leur extinction a diminué de manière significative, ces dernières années," précise-t-il.

Les montagnes des Rhodopes nous ont aussi surpris par leur mosaïque de paysages de nature et de lieux emblématiques.

Journaliste • Monica Pinna