This content is not available in your region

En Suisse, le lac de Cauma victime de son succès fait payer l'entrée

euronews_icons_loading
Touristes sur le lac de Genève en Suisse, le 18 juin 2022
Touristes sur le lac de Genève en Suisse, le 18 juin 2022   -   Tous droits réservés  Valentin Flauraud/Keystone via AP
Par Euronews

La beauté a un prix, En Suisse le lac de Cauma fait désormais payer l'entrée à ses visiteurs pour éviter le tourisme de masse.

Eau turquoise et végétation luxuriante. Le lac de Cauma a tout d'un lieu Instammagrable. Le site logé dans les montagnes des Grisons, dans l'est de la Suisse, accueille chaque année des milliers de touristes. 

Séduits par les lieux, ils s'empressent de partager en masse leur séjour sur les réseaux sociaux. Pour faire à l'affluence, le gestionnaire du lac, une entreprise privée, fait désormais payer l'accès à ses visiteurs. Comptez 19 euros pour une journée.

De quoi surprendre les vacanciers mais pas les décourager. Samantha Fox, une touriste anglaise s'est rapidement faite à l'idée : "Je pensais que ce serait un peu moins cher, mais quand j'ai observé la vue depuis le sommet, je me suis dit que çavalait_ le coup_."

Discrimination d'accès

Pour Fabio Di Bari, un touriste italien le prix peut être une barrière. "Nous étions de passage et nous voulions vraiment voir ça. Nous n`avons pas fait attention au prix, mais clairement, ce n`est pas accessible à tout le monde" 

Cette condition d'accès est jugée discriminatoire par certains. Mais pas si rare explique Monika Bandi, codirectrice du Centre de recherche sur le tourisme de l'Université de Berne. "En Suisse et en Europe, nous n'avons pas forcément l'habitude de fixer le prix d'une attraction naturelle, mais si l'on regarde à l'international, c'est assez courant".

Le nombre de visiteurs maximum a été fixé à 1 700 par jour.