Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Pacte de stabilité : la Grèce à l'abri des poursuites

Pacte de stabilité : la Grèce à l'abri des poursuites
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Le Commissaire aux Affaires économiques et budgétaires Joaquin Alumnia a affirmé qu’Athènes ne pouvait pas être directement sanctionné pour avoir caché à l’Union européenne l‘étendue réelle de son déficit public.

Au cours de son audition de confirmation, l’Espagnol a expliqué qu’il n’existait aucune base légale pour décider une telle punition. C’est une réévaluation des comptes par le gouvernement conservateur grec qui avait permis de découvrir que les statistiques fournies à l’Union depuis au moins 2000 étaient erronées, le déficit public dépassant allègrement le plafond des 3% fixé par le Pacte de stabilité. Cette année il devrait même atteindre 5,4%.