DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Signature de la constitution européenne, le début d'une nouvelle ère

Vous lisez:

Signature de la constitution européenne, le début d'une nouvelle ère

Signature de la constitution européenne, le début d'une nouvelle ère
Taille du texte Aa Aa

Journée historique et solennelle pour les 450 millions de citoyens européens. Sous haute sécurité, les 25 pays membres de l’Union européenne sont entrés dans une nouvelle ère à Rome, sur la colline du Capitole.

Une trentaine de chefs d’Etats et de gouvernement, accompagnés de leurs ministres des affaires étrangères ont paraphé, ce matin, le traité de la constitution européenne. Ce texte a été élaboré selon un processus démocratique inédit dans l’histoire des traités de l’Union européenne: une convention de 105 élus et représentants européens, présidée par Valéry Giscard d’Estaing, qui a travaillé pendant 18 mois sur le projet. Evolution importante: ce texte donne à l’Union européenne, les Etats-Unis d’Europe imaginés par Robert Schuman en 1950, une personnalité juridique légale. Avant la signature officielle de la constitution, les 25 ont assisté aux discours de sept personnalités. Entre autres, Bertie Ahern, le Premier ministre irlandais, sous l‘égide duquel a finalement été adopté la constitution le 18 juin dernier à Bruxelles après l‘échec de la présidence italienne. Ce 29 octobre 2004 est le point de départ d’un processus de ratification qui pourrait durer deux ans. L’entrée en vigueur de la constitution n’est pas certaine. Si l’un des 25 pays de l’Union, comme la Grande-Bretagne, rejette la constitution par voie référendaire ou parlementaire, le texte pourrait ne jamais être appliqué. Cependant l’heure n‘était pas au pessimisme mais à l’enthousiasme. Les 25 et les candidats à l’adhésion, tous étaient “unis dans la diversité” conformément à la devise de l’Union européenne. Et tous se sont prêtés à la traditionnelle mais peut-être au combien historique photo de famille.