DERNIERE MINUTE

Côte d'Ivoire : les résidents européens sont inquiets

Côte d'Ivoire : les résidents européens sont inquiets
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Les renforts militaires français sont arrivés en Côte d’Ivoire. Dans le cadre de l’opération Licorne lancée en septembre 2002, ils vont renforcer la protection des Européens qui vivent sur place et sont de plus en plus inquiets. La situation a empiré dans la nuit de samedi à dimanche. A Abidjan, la capitale économique, des quartiers résidentiels européens ont été pillés, des écoles françaises ont été saccagées ou incendiées. Dimanche matin encore, les soldats français ont dû repousser des milliers de manifestants qui cherchaient à reprendre l’aéroport d’Abidjan. Ces manifestations répondaient à l’appel lancé ouvertement à la télévision publique par des chefs du mouvement “jeunes patriotes”, mouvement fidèle au président ivoirien Laurent Gbagbo.

Les “jeunes patriotes” accusent la France d‘être favorable aux rebelles qui ont lancé une offensive contre le pouvoir en 2002. La Côte d’Ivoire a alors été coupée en deux. Une “zone de confiance” qui traverse le pays d’ouest en est a par la suite permis aux casques bleus de suveiller le cessez-le-feu issu des accords de paix de Macoussis, cessez-le-feu rompu par le gouvernement Gbagbo…Ce qu’a condamné le Conseil de sécurité de l’Onu réuni en urgence samedi, notamment après le bombardement des forces françaises à Bouaké qui a tué neuf soldats.
Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.