DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La communauté internationale au chevet de l'Irak

Vous lisez :

La communauté internationale au chevet de l'Irak

La communauté internationale au chevet de l'Irak
Taille du texte Aa Aa

La Conférence internationale sur l’Irak est entrée dans le vif du sujet. Elle a le mérite de rassembler à Charm el-Cheikh, en Egypte, un large éventail de hauts responsables des pays qui étaient favorables ou au contraire hostiles à la guerre en Irak, soit une vingtaine de ministres des Affaires étrangères, des représentants de l’ONU, de l’Union européenne, du G8 et de la Ligue arabe. Le secrétaire général de l’ONU a d’emblée affirmé qu’une “réconciliation nationale en Irak était nécessaire” avant les élections fixées au 30 janvier prochain. Le plus grand obstacle à la transition, selon Kofi Annan, reste l’insécurité qui règne toujours dans le pays.

Une déclaration finale en 14 points devrait être adoptée mardi en fin de journée : elle appelle à une plus grande implication des Nations unies pour soutenir le processus politique en Irak et indique que le mandat des forces des Etats-Unis et de leurs alliés ne pourra pas être prolongé indéfiniment.