DERNIERE MINUTE

Ukraine : la révolution orange en marche, Lech Walesa en médiateur

Ukraine : la révolution orange en marche, Lech Walesa en médiateur
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

La “révolution orange”, comme on l’appelle désormais, a pris sa vitesse de croisière en Ukraine. Sur la place de l’Indépendance, au centre de la capitale, la foule, encore plus compacte que les jours précédents selon l’opposition, a fait un triomphe à la mi-journée à Lech Walesa qui a fait son apparition sur la scène aux côtés de Viktor Iouchtchenko, le chef de l’opposition. L’ancien président polonais et chef historique du syndicat “Solidarnosc”, Solidarité, a pris la parole, soulignant qu’il avait beaucoup d’expérience dans ce genre de lutte. Lech Walesa a expliqué qu’il allait rencontrer toutes les parties pour tenter de résoudre la crise. Viktor Iouchtchenko a pour sa part juré de se battre jusqu‘à la victoire.

L’opposition a annoncé que 300.000 personnes se trouvaient sur la place de l’Indépendance, un nombre si impressionnant qu’il a été demandé maintenant aux manifestants d’encercler les bâtiments de la présidence et du gouvernement. Autour du siège de la présidence, protégé par des forces anti-émeutes, les opposants ont organisé des cordons de sécurité pour éviter, disent-ils, les provocations.

L’appel à la grève générale lancé hier Viktor Iouchtchenko commence à être suivi, principalement dans l’ouest du pays. Des autoroutes seraient déjà bloquées et à Lviv, bastion nationaliste, les enseignants se sont mis en grève dans les écoles et les universités. Comme prévu, l’opposition ukrainienne a aussi contesté officiellement le résultat de l‘élection présidentielle de dimanche dernier devant la Cour suprême.
Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.