DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Grande-Bretagne : David Blunkett peut-être blanchi ?

Grande-Bretagne : David Blunkett peut-être blanchi ?
Taille du texte Aa Aa

L’enquête présentée mardi sur les accusations d’abus de pouvoir contre l’ex-ministre britannique de l’Intérieur ne le met pas personnellement en cause. La commission a enquêté pendant trois semaines et entendu 22 personnes bénéficiant “d’une coopération complète de la part de David Blunkett et de son cabinet” selon son responsable Sir Alan Budd. Et ce dernier d’ajouter lors de la conférence de presse : “Ma conclusion finale c’est que je ne suis pas capable de déterminer si Monsieur Blunkett a donné des instructions et s’il les a éventuellement données, on ne sait pas lesquelles”.

Ami personnel de Tony Blair et poids lourd du gouvernement travailliste connu pour sa fermeté dans la lutte contre le terrorisme, David Blunkett a démissionné mercredi dernier après avoir été accusé d’avoir accéléré la délivrance d’un visa à la nurse philippine de son ancienne maîtresse Kimberly Quinn. D’après un sondage publié mardi par le Guardian, 61% des Britanniques souhaitent son retour au gouvernement et 70% jugent son bilan satisfaisant au ministère de l’Intérieur.
Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.