DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les observateurs du scrutin palestinien qualifient les irrégularités de mineures

Vous lisez:

Les observateurs du scrutin palestinien qualifient les irrégularités de mineures

Les observateurs du scrutin palestinien qualifient les irrégularités de mineures
Taille du texte Aa Aa

Changement de ton pour Mahmoud Abbas. Le probable successeur de Yasser Arafat disait ce matin que “l‘élection présidentielle se déroulait d’une manière formidable”. Cet après-midi, il accuse la commission électorale centrale de faire de graves erreurs. Avant lui, son principal rival Moustapha Barghouti dénonçait aussi des irrégularités. Mais le problème de taille qui semble se profiler est avant tout la faiblesse du taux de participation. A la mi-journée, il n‘était que de 25 ou 30% selon les districts alors que le président élu aura besoin du soutien le plus large possible pour relancer les négociations de paix. Pour remédier à cela, en milieu d’après-midi, l’Autorité palestinienne a décidé de prolonger l’ouverture des bureaux de vote de deux heures. De leur côté, les Israéliens disent respecter les consignes de souplesse. Certains barrages ont été levés pour faciliter le déplacement des électeurs palestiniens. Ils sont 1,7 million à être en mesure de voter. Et même non inscrits sur les listes électorales, ils sont sensés pouvoir voter avec leurs cartes d’identité. Dans tous les cas, les 20 000 observateurs, y compris les 800 étrangers, veillent au grain. Ils ont signalé quelques problèmes, mais le député européen et ex-Premier ministre français Michel Rocard les qualifient de mineurs. Il s’agit, d’après les informations dont nous disposons, des mêmes problèmes dénoncés par Mahmoud Abbas et Moustapha Barghouti.

Quant au chef de la mission américaine, l’ancien président américain Jimmy Carter, il affirmait à la mi-journée avoir pu résoudre toutes les irrégularités qui lui ont été signalées.