DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Liban : l'opposition appelle à un soulèvement pacifique

Liban : l'opposition appelle à un soulèvement pacifique
Taille du texte Aa Aa

Six jours après l’assassinat de l’ancien premier ministre Rafic Hariri, l’opposition libanaise durcit ses positions. Ses principaux responsables se sont réunis ce vendredi dans un hôtel de Beyrouth. Ils ont appelé les Libanais à un “soulèvement pacifique” pour l’indépendance et au retrait de l’armée syrienne du pays.

Le porte-parole de l’opposition a une nouvelle fois accusé l’actuel gouvernement d’avoir commandité l’assassinat de Rafic Hariri. Il a appelé à la mise en place d’un gouvernement intérimaire et souhaité la création d’une commission d’enquête internationale sur la mort de Hariri. C’est dans ce contexte tendu que le ministre du tourisme a présenté sa démission en dénonçant l’incapacité du gouvernement pro-syrien à assurer la stabilité du pays. De son côté, la population a continué à se recueillir en ce dernier jour de deuil national. Des appels au calme et à la paix ont été lancés. Appels qui n’ont pas été entendus dans le nord du pays où des hommes armés ont incendié un campement d’ouvriers syriens, sans faire toutefois de blessé. Un nouvel incident qui intervient après plusieurs tentatives d’intimidation vis-à-vis de travailleurs syriens.
Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.