DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

L'Europe silencieuse en hommage aux victimes de Londres

Vous lisez:

L'Europe silencieuse en hommage aux victimes de Londres

L'Europe silencieuse en hommage aux victimes de Londres
Taille du texte Aa Aa

Des centaines de milliers de Britanniques se sont recueillis pour entendre les douze coups de Big Ben … puis le silence. Deux minutes en hommage aux victimes des attentats de Londres, perpétrés le 7 juillet dernier. Ce matin-là, au moins 53 personnes ont été tuées, plus de 700 blessées. Au 10 Downing street, le Premier ministre Tony Blair, debout, a observé les deux minutes de silence. La reine Elizabeth II a fait de même à Buckingham Palace. Devant la station de métro King’s Cross, frappée par l’une des quatre explosions, le recueillement était particulièrement lourd. A travers l’Europe, des gouvernements et une partie de la population se sont recueillis en silence en France, en Allemagne, au Portugal, et en Espagne. A Rome, les Italiens se sont rassemblés une heure avant les Britanniques dans les gares et un peu partout dans les rues. Seule la Russie a indiqué ne pas officiellement respecter les deux minutes de silence, mais devant l’ambassade britannique, quelques dizaines de personnes ont toutefois respecté l’instant. En Belgique, à Bruxelles, au pied du siège de la Commission européenne, le commissaire à la Justice et à la Sécurité, l’Italien Franco Frattini, s‘était entouré d’une centaine de fonctionnaires européens pour respecter cette action symbolique.