Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

L'ex-aequo allemand inquiète Bruxelles

L'ex-aequo allemand inquiète Bruxelles
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Gerhard Schröder et sa rivale Angela Merkel étant restés au coude-à-coude, une période d’incertitude s’est ouverte. Or l’Europe, déjà affaiblie par la sinistrose économique, le blocage constitutionnel et la crise du budget, se serait bien passée d’un vide de pouvoir en Allemagne, son moteur économique. Ce qui explique l’appel pressant du président de la Commission, José Manuel Barroso :

“Sans une Allemagne dynamique, l’Europe ne peut pas se redresser. Je presse les dirigeants allemands de trouver une solution stable aussi vite que possible, parce que nous avons besoin d’une Allemagne forte et dynamique en Europe.” A Bruxelles, on tente néanmoins de garder son sang-froid, malgré les questions parfois ironiques des journalistes. “Est-ce que monsieur Barroso a félicité Angela Merkel?”, demande un journaliste à la porte-parole Françoise le Bail. Réponse de la porte-parole :“Le président attend la désignation d’un chancelier pour féliciter le chancelier en question… Ou la chancelière en question.”