Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Wilma : les Florida Keys attendent d'être touchés de plein fouet

Wilma : les Florida Keys attendent d'être touchés de plein fouet
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Les pluies qui accompagnent l’ouragnan ont commencé cette nuit à s’abbattre sur l’archipel américain des Florida Keys, à la pointe sud-ouest de la Floride. L’oeil du cyclone devrait toucher avant la fin de la journée la côte sud-est de l’Etat.

Le gouverneur de Floride, Jeb Bush, appelle les habitants à fuir l’archipel : “Je n’insisterai jamais assez : un ouragan arrive. Un ouragan est un ouragan, ses vents sont meurtriers. Je sais qu’il y a eu plusieurs ordres d‘évacuation ces 14 derniers mois. Certains préfèrent rester mais ils ne devraient pas”. L’ouragan, de catégorie 3 sur l‘échelle de Saffir-Simpson qui en compte 5, pourrait regagner en puissance dans les eaux chaudes du Golfe du Mexique. Wilma a déjà dévasté le Yucatan, au Mexique, et Cuba. La dépresssion tropicale Alpha menace à présent les provinces orientales de l‘île. A Pinar del Rio, la défense civile cubaine affirme avoir évacué près de 36% de la population de la province. En tout plus de 600 000 personnes ont dû être évacuées. A Guanimar, village situé à 60 km de La Havane, l’océan a pénétré dans les terres sur plus d’un kilomètre. Mais la première victime de Wilma reste le Mexique où 7 personnes sont mortes hier.