DERNIERE MINUTE

France : les violences urbaines s'étendent

France : les violences urbaines s'étendent
Taille du texte Aa Aa

Les violences urbaines en région parisienne se sont étendues durant la nuit de mardi à mercredi à trois autres départements voisins de la Seine-Saint-Denis. En tout, 34 interpellations ont eu lieu après des affrontements avec la police. Mais la Seine-Saint-Denis, ou la mort de deux mineurs qui s‘étaient réfugiés dans un transformateur EDF a provoqué l’embrasement jeudi dernier, reste le département ou la tension est la plus forte. Plus d’une soixantaine de voitures y ont été incendiées durant la nuit. A côté, dans le Val d’Oise, les Yvelines et la Seine-et-Marne, il y a eu aussi quelques heurts et des incendies. La police parle de “harcèlements par des petits groupes” plus que d’affrontements directs.

Lors d’une réunion mardi soir, le ministre de l’Intérieur a relevé que “ces villes de la banlieue parisienne vivaient mal”. Mais la polémique persiste au sein même du gouvernement français. Nicolas Sarkozy a estimé que le ministre délégué à la Promotion de l‘égalité des chances ne lui avait pas facilité la tâche.
Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.