DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Ouverture à Genève d'une conférence internationale sur la grippe aviaire

Ouverture à Genève d'une conférence internationale sur la grippe aviaire
Taille du texte Aa Aa

Du 7 au 9 novembre, des experts vétérinaires et sanitaires vont plancher sur un plan global visant à combattre la maladie et à prévenir une pandémie susceptible de faire des millions de victimes humaines.

De l’aide financière aux pays pauvres à l’affinement des techniques de détection, il sera question de renforcer les moyens de défense contre le virus H5N1, déjà endémique dans les élevages de volailles de quelques régions d’Asie. L’Europe a jusqu‘à présent été épargnée au niveau humain. Sur cette carte apparaît en clair les zones où la grippe aviaire de type H5 a été détectée, en foncé les pays où il s’agit du H5N1, variante mortelle de la maladie pour l’homme. Les experts s’attendent à voir le virus atteindre le Proche-Orient et l’Afrique dans un avenir proche. En Asie, le virus a tué au moins 63 personnes et provoqué l’abattage de 150 millions de volatiles. Pékin a annoncé un possible cas humain sur son sol et a invité des experts de l’Organisation Mondiale de la Santé à procéder à une enquête. La conférence de Genève, placée sous l‘égide de l’OMS, doit durer trois jours. Les experts estiment que pour le moment la transmission de la maladie de l’animal à l’homme reste marginale et qu’une telle contamination resulte de contacts prolongés et répétés avec des volatiles infectés.
Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.