DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

En France, la violence semble décroître dans les banlieues

En France, la violence semble décroître dans les banlieues
Taille du texte Aa Aa

Les couvre-feux ne sont appliqués que dans quelques villes sur le territoire, mais aucune en Ile-de-France, où les désordres ont commencé il y a maintenant 13 jours. A Toulouse, par contre, de nouveaux incidents ont éclaté dans les quartiers de Bellefontaine et du Mirail, à l’ouest de la ville rose. Plus d’une dizaine de voitures brûlées, 350 policiers ont été déployés, procédant à une douzaine d’interpellations.

A Strasbourg aussi la nuit a été chaude mais là non plus le couvre-feu n’a pas été appliqué. En région, l‘état d’urgence n’a été instauré que dans 4 départements, les Alprs-Maritimes, la Somme, le Loiret et en Seine-maritime. En Ile-de-France, la soirée a été beaucoup plus calme, aucun couvre-feu et la cellule de crise de la Seine-Saint-Denis a été levée. Moins de 300 voitures ont brûlées pendant la nuit, une décrue même si l’on est encore loin de pouvoir parler de normalisation.