DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les négociations entre Kiev et Moscou piétinent autour du prix du gaz russe

Vous lisez:

Les négociations entre Kiev et Moscou piétinent autour du prix du gaz russe

Les négociations entre Kiev et Moscou piétinent autour du prix du gaz russe
Taille du texte Aa Aa

Le président ukrainien Viktor Iouchtchenko a rejeté hier une proposition de son homologue russe Vladimir Poutine de contracter un prêt russe pour payer l’augmentation du prix du gaz fourni par Moscou à Kiev.

“Nous sommes sans doute reconnaissant pour cette proposition, a déclaré Iouchtchenko, mais nous n’avons pas besoin de ce crédit.” L’Ukraine, qui paie 50 dollars par 1000m3 de gaz, a averti qu’elle n’irait pas au-delà de 80 dollars alors que le géant russe Gazprom en réclame, lui, 230 et menace de couper l’approvisionnement en gaz destiné à l’Ukraine le 1erjanvier si un accord n’est pas trouvé. Chaque année, 112 milliards de mètres cubes de gaz russe transitent par l’Ukraine. La majeure partie va vers les pays occidentaux : Allemagne, Italie, France. L’Ukraine, elle, n’en achète que 34 milliards. La Russie semble vouloir faire payer à Kiev son rapprochement avec l’Occident. L’Ukraine, qui a menacé de prélever une partie du gaz destiné à l’Europe, prépare les Ukrainiens à une hausse du prix de l‘énergie. Kiev veut trouver aussi des alternatives pour baisser sa consommation énergétique. Le président ukrainien a ordonné hier par décret une série de mesures en ce sens. L’Ukraine veut notamment augmenter sa propre production de gaz et de pétrole.