Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Le président iranien souffle le chaud et le froid

Le président iranien souffle le chaud et le froid
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Mahmoud Ahmandinejad refuse de suspendre son programme de recherche nucléaire. Téhéran pourrait éventuellement reprendre les négociations en ce qui concerne l’enrichissement d’uranium. Le tout, comme le rappelle le président iranien, à des fins civiles.

Ce dont doute les Etats-Unis qui craignent que Téhéran ne cherche à se doter de l’arme nucléaire. Paris, Londres et Berlin, suivis par Washington, ont souhaité la saisine du Conseil du sécurité. Le dossier nucléaire iranien s’est imposé comme une priorité lors du tête-à-tête entre le président américain et la chancelière allemande. L’Iran a pour sa part menacé de cesser sa coopération avec l’Agence internationale de l‘énergie atomique si son dossier était envoyé devant le Conseil de sécurité de l’ONU.