DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

"Crime d'honneur" : l'intégration de la communauté turque fait débat en Allemagne

Vous lisez :

"Crime d'honneur" : l'intégration de la communauté turque fait débat en Allemagne

"Crime d'honneur" : l'intégration de la communauté turque fait débat en Allemagne
Taille du texte Aa Aa

Neuf ans et trois mois de prison pour avoir tué sa soeur de trois balles dans la tête. C’est le point final d’un crime dit d’honneur qui a scandalisé toute l’Allemagne. Ayhan Sürücü, l’auteur du meurtre, est resté impassible à l’annonce du verdict. Ce jeune turc avait 18 ans au moment des faits. Ses deux frères, plus âgés, ont été acquittés, l’accusation n’ayant pas pu prouver leur implication.

C’est le 7 février 2005, en pleine rue, que le plus jeune des frères de la famille abat sa soeur aînée Hatun. Motif du crime: Hatun refusait de se soumettre à l’autorité familiale. Mariée de force à un cousin en Turquie en 1999, elle avait depuis abandonné son mari, pris la nationalité allemande, et choisi d‘élever seule son enfant.L’intégration de la communauté turque est un sujet sensible en allemagne. Et cette affaire a relancé ce débat de société.Interrogés sur ce procès, de jeunes turcs témoignent : “Je ne tuerai jamais ma soeur, mais je la punirai un peu.

Je ne lui permettrai pas de sortir comme elle veut. Mais je ne la tuerai pas, jamais.”“Par exemple, ma soeur n’a pas le droit d’aller marcher librement. Mes parents ne le permettraient jamais.“Selon certains, comme le député européen d’origine turque Cem Oezdemir, l’acquittement des deux grands frères est un mauvais signal, car ces crimes d’honneur sont décidés par le clan familial. Et c’est toujours le plus jeune fils qui est réquisitionné pour les commettre. 49 crimes identiques ont été rescensés ces 10 dernières années en Allemagne.