DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Scandale de l'espionnage des transactions bancaires : SWIFT n'a pas violé de législation européenne juge Bruxelles

Vous lisez:

Scandale de l'espionnage des transactions bancaires : SWIFT n'a pas violé de législation européenne juge Bruxelles

Scandale de l'espionnage des transactions bancaires : SWIFT n'a pas violé de législation européenne juge Bruxelles
Taille du texte Aa Aa

La Commission européenne s’est efforcée de réagir au scandale de l’espionnage des transactions financières. Bruxelles a jugé ce lundi que la société belge SWIFT n’avait pas violé la législation européenne en renseignant les Etats-Unis sur les transactions financières internationales passant par son intermédiaire. C’est aux pays membres de se prononcer sur la légalité de cette pratique.

L’affaire a été révélée vendredi par le New York Times. La Maison-Blanche a réagi ce lundi trouvant déplorable que la presse ait révélé ce programme qu’elle considère comme légal et important dans la lutte contre le terrorisme. Selon le Trésor Américain les banques centrales des pays du G10 étaient prévenues de l’opération.

L’affaire a déjà rebondi en Belgique et aux Pays-Bas où des enquêtes ont été lancées. Et selon le quotidien El Pais, l’Espagne aurait eut accès a des informations par le biais du FBI.