Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Tsahal : dix immeubles pour un tir de roquette

Tsahal : dix immeubles pour un tir de roquette
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Le visage de Beyrouth, ce matin : bâtiments en ruines, fumées noires. Pour chaque tir de roquette du Hezbollah, l’armée israélienne a menacé de détruire dix immeubles de la banlieue sud, bastion du mouvement chiite. Dimanche, Tsahal a pris pour cibles des quartiers relativement épargné jusque-là.

Les bombardements n’ont pas cessé ni avant ni après la visite de Jan Egeland, secrétaire général adjoint de l’ONU pour les affaires humanitaires. Jan Egeland a parcouru les quartiers détruits. Pour lui, côté israélien ou Hezbollah, il y a “violation du droit humanitaire. Les civils devraient être protégés et non constituer des cibles.” Depuis le 12 juillet, l’offensive israélienne a fait 362 morts, la plupart des civile, et plus de cinquante blessés côté libanais. Par ailleurs, un demi-million de Libanais ont été déplacés.