DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Bruxelles veut protéger les jeunes utilisateurs de téléphones portables

Vous lisez:

Bruxelles veut protéger les jeunes utilisateurs de téléphones portables

Bruxelles veut protéger les jeunes utilisateurs de téléphones portables
Taille du texte Aa Aa

Comment limiter auprès des enfants, les effets négatifs liés à l’utilisation des téléphones portables ? La commission européenne se penche sur cette question en lançant une grande enquête publique. Actuellement, aucun Etat membre n’a de législation protégeant les mineurs. Pourtant une réflexion s’impose. En effet, 23% des enfants de 8 et 9 ans ont leur propre téléphone mobile. Ce chiffre passe à 70% pour les jeunes de 12 et 13 ans, selon une récente enquête Eurobaromètre.

“Il est de plus en plus facile d’accéder à des contenus illicites”, explique ainsi Martin Selmayr, porte-parole de la commission européenne. “On constate aussi des cas d’intimidation et de harcèlement par téléphone, l’envoi de messages et de photos à caractère injurieux ou tendancieux, des affaires de chantage. Cela va même jusqu‘à des histoires de passages à tabac et de viols, filmés et envoyés sur les téléphones portables.”

Les parents sont aussi concernés puisque les factures des téléphones des enfants ont ainsi tendance à exploser.
L’enquête menée par la Commission s’adresse aux consommateurs, aux opérateurs de réseaux mobiles ou encore aux fabricants de téléphone. Elle doit durer jusqu’en octobre.