DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Vive polémique en France entre les magistrats et Nicolas Sarkozy après l'agression de deux policiers

Vous lisez:

Vive polémique en France entre les magistrats et Nicolas Sarkozy après l'agression de deux policiers

Vive polémique en France entre les magistrats et Nicolas Sarkozy après l'agression de deux policiers
Taille du texte Aa Aa

Hier, lors d’un déplacement à Bobigny, le ministre français de l’Intérieur a expliqué que les juges de Seine-Saint-Denis n’avaient pas assez recours à l’incarcération des délinquants et qu’ils avaient démissionné face à l’insécurité. Des propos qui ont du mal à passer. Nicolas Sarkozy a déclaré : “Depuis le début de l’année, le nombre d‘écroués sur le département est en baisse de 15,5%. Comment voulez vous que le police puisse a elle seule contenir un phénomène quand il y a 15,5% de délinquants en moins qui sont envoyés en prison ? “

C’est une atteinte à l’indépendance de la justice s’indignent les syndicats de magistrats. Fait sans précédent, le premier président de la Cour de cassation Guy Canivet a demandé audience au président de la République. Jacques Chirac le recevra ce vendredi. Se démarquant de son ministre d’Etat, le chef du gouvernement Dominique de Villepin a salué l’engagement des magistrats dans la lutte contre l’insécurité.