DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

La justice bulgare enquête sur de possibles tortures à l'égard des infirmières condamnées à mort en Libye

La justice bulgare enquête sur de possibles tortures à l'égard des infirmières condamnées à mort en Libye
Taille du texte Aa Aa

Le procureur de Sofia a annoncé ce mardi l’ouverture d’une enquête. Il affirme disposer de données suffisantes et que l’investigation portera sur les actes de onze officiers libyens. Ces derniers auraient “forcé” selon lui les infirmières bulgares à reconnaître qu’elles avaient délibérément inoculé le virus du sida à plus de 400 enfants. Ces cinq infirmières bulgares et un médecin palestinien ont été condamnés à mort le 19 décembre dernier. Ce verdict a suscité un tollé international.

Mais le fils du dirigeant libyen Mouammar Kadhafi a assuré samedi dernier qu’ils ne seront pas exécutés et qu’une solution allait être trouvée rapidement. Il a précisé que son père était également opposé à leurs exécutions. Des déclarations saluées comme un signal positif par la Bulgarie.

Néanmoins, les cinq infirmières bulgares doivent à nouveau comparaître devant la justice libyenne dès le 11 février prochain pour répondre de “calomnie à l‘égard de policiers libyens” dans le cadre d’un deuxième dossier ouvert contre elles.