DERNIERE MINUTE

Une lueur d'espoir pour les malades du SIDA les plus défavorisés

Une lueur d'espoir pour les malades du SIDA les plus défavorisés
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

La Fondation Clinton a obtenu la baisse des prix de certains médicaments antisida nouvelle génération dans 66 pays en développement. L’ancien président américain Bill Clinton a annoncé, hier à New York, la signature d’un accord avec deux fabricants de traitements génériques. “Moins d’un an après le lancement d’un traitement du SIDA, qui nécessite une seule pilule quotidienne – ce qui est beaucoup plus facile pour les malades -nous avons obtenu un tarif de moins d’un dollar par jour pour les pays en développement. C’est 45% de moins que les prix actuels en Afrique et 67% de moins que dans plusieurs pays à revenus moyens” affirme l’ex-président des Etats-Unis.

Cette pilule quotidienne est également plus efficace et entraîne moins d’effets secondaires. La Fondation Clinton devrait en acquérir dès le mois de juillet grâce à l’Unitaid, fonds lancé l’année dernière par la France avec, notamment, le Brésil.
Mais à Brasilia, le président Lula n’a pas obtenu la baisse de tarif escompté sur un autre traitement, l’Efavirenz. Un antisida produit par le géant pharmaceutique américain Merck. Du coup le gouvernement brésilien a décidé d’en importer le générique. Générique fabriqué par des compagnies indiennes et qui coûte 72% de moins que le traitement de Merck.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.