DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Prisons : libérer pour faire de la place

Prisons : libérer pour faire de la place
Taille du texte Aa Aa

La libération anticipée a été proposée comme remède à la surpopulation des prisons en Angleterre et au Pays de Galles. A compter du 29 juin, les prisonniers condamnés à moins de 4 ans de prison pour des infractions non violentes devraient être libérés 18 jours avant la fin de leur peine.

Cette solution a été présentée comme temporaire par le ministre britannique de la justice, Lord Falconer. Elle permettrait de libérer 1200 places dès son entrée en vigueur.

Une mesure vilipendée par l’opposition conservatrice.
“ C’est une honte, mais c‘était prévisible !” s’est scandalisé David Davis, ministre de l’Intérieur au sein du cabinet fantôme. “ Le gouvernement a ignoré le problème pendant des années : une augmentation massive du nombre de prisonniers, une augmentation trop lente du nombre de cellules disponibles : ça devait arriver ! Ils ont dépensé l’argent du contribuable et maintenant ils mettent le public en danger !”

La population pénitentiaire a atteint le niveau record de 81 000 détenu cette année en Angleterre et au Pays de Galles.
Egalement annoncée aujourd’hui : la construction de 1500 places en cellules en plus des 8000 déjà promises pour 2012.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.