DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les femmes encore trop peu nombreuses dans les conseils d'administration des grands groupes

Vous lisez:

Les femmes encore trop peu nombreuses dans les conseils d'administration des grands groupes

Les femmes encore trop peu nombreuses dans les conseils d'administration des grands groupes
Taille du texte Aa Aa

L’américaine Patricia Russo est à la tête d’un grand groupe : l‘équipementier franco-américain Alcatel-Lucent. Cette situation constitue une exception, tout comme celle d’Anne-Marie Idrac en France qui préside aux destinées de la SNCF. L‘égalité des sexes dans les conseils d’administration des 200 plus grandes entreprises à travers le monde progresse peu, les femmes représentant 11,2% des administrateurs en 2006 contre 10,4% il y a deux ans.

C’est aux Etats Unis que les femmes sont les mieux représentées aux postes de dirigeants avec 12,9%, vient ensuite le Royaume Uni, la France arrive en 6ème position avec 7,6%. L’Italie et surtout le Japon sont à la traine avec respectivement 2,9 et 1,3% de femmes siégeant dans un conseil d’administration selon l‘étude de l’Organisation Corporate women directors international.

En fait, 57% des 100 premières entreprises mondiales n’ont aucune femme à un poste de direction et 18% n’en n’ont pas non plus à des postes d’administrateurs. Aux Etats Unis des groupes comme Hewlett Packard ou Johnson and Johnson présentent entre 25 et 30% de femmes à des postes de direction.