DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Les mouvements xénophobes accaparent encore la fête nationale russe

Vous lisez:

Les mouvements xénophobes accaparent encore la fête nationale russe

Les mouvements xénophobes accaparent encore la fête nationale russe
Taille du texte Aa Aa

La Russie célèbrait ce dimanche la “Journée de l’Unité du peuple”. Depuis 2005, le 4 novembre remplace la fête nationale du 7 novembre qui marquait la Révolution bolchévique d’octobre 1917.

Sur la place rouge, à Moscou, le président Vladimir Poutine a déposé une gerbe au pied du monument dédié à Kouzma Minine et Dmitri Pojarski, dont les milices ont joué un rôle prépondérant pour libérer Moscou de l’occupation polonaise au XVIIe siècle.

Mais cette journée du 4 novembre dédiée au patriotisme a été immédiatement accaparée par les mouvements nationalistes et d’extrême-droite qui manifestent leurs rancoeurs xénophobes. Ainsi 2.000 personnes ont participé à une marche russe aux accents néo-nazis à Moscou, mais également à Saint-Pétersbourg, où plusieurs manifestants ont été interpellés après avoir pris à parti des commerçants asiatiques et caucasiens.

Pour dénoncer l’autorisation de ces “marche russes”, le parti d’opposition Iabloko a lui aussi organisé un rassemblement. Mais moins de 400 personnes ont répondu à cet appel contre la xénophobie et le fascisme.