DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Le gouvernement libanais reste seul à la barre

Vous lisez :

Le gouvernement libanais reste seul à la barre

Le gouvernement libanais reste seul à la barre
Taille du texte Aa Aa

Seule la Constitution peut encore combler le vide à la tête du Liban. Selon elle, le gouvernement est désormais investi de tous les pouvoirs exécutifs. Faute de consensus, le Parlement libanais a laissé passer vendredi sa dernière occasion de désigner un nouveau chef de l’Etat. A minuit, Emile Lahoud a quitté ses fonctions. Le Premier ministre Fouad Siniora a indiqué que sa tâche principale était maintenant d’amener à son terme le processus d‘élection d’un nouveau président. La tâche délicate de trouver le candidat idéal reviendra aux députés : ils doivent se réunir une fois de plus vendredi prochain.

Plusieurs journaux libanais estiment samedi que le pays est entré dans une période de “vide organisé”. La population est inquiète. “La situation n’est pas bonne du tout, réagit un habitant de Beyrouth. Ils auraient pu élire Michel Aoun car il était l’unique espoir”. Ce n‘était pas le sentiment des députés de la coalition antisyrienne au pouvoir. Le général Aoun a très vite renoncé à se présenter comme président mais il a proposé de trouver lui-même un autre candidat consensuel. Proposition rejetée par la majorité.

Le bras de fer persiste entre le gouvernement soutenu par l’Occident et l’opposition proche de la Syrie. L’armée a été déployée, notamment dans Beyrouth.