DERNIERE MINUTE

Début de sortie de crise en Belgique après 6 mois de paralysie politique

Début de sortie de crise en Belgique après 6 mois de paralysie politique
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Guy Verhofstadt est parvenu à un accord la nuit dernière avec 5 partis pour former un gouvernement intérimaire qui devrait entrer en fonction dans les prochains jours. C’est le sort de la participation du Parti démocrate-chrétien francophone, le CDH qui bloquait la formation de cette coalition.

Didier Reynders, le chef du Mouvement réformateur francophone, s‘était opposé dans un premier temps à l’entrée du CDH de Joëlle Milquet.

La coalition gouvernementale belge donc sera large : outre les centristes du CDH y figureront les libéraux flamands et francophones, les socialistes francophones et le parti démocrate chrétien flamand d’Yves Leterme, vainqueur des élections de juin. Un vainqueur qui a renoncé à deux reprises à créer un gouvernement faute de consensus entre communauté flamande et francophone.

Le cabinet transitoire devra répondre aux dossiers dit “urgents” auxquels est confronté la Belgique. A commencer par l’augmentation du pouvoir d’achat demandé par quelque 20 000 personnes samedi dernier à Bruxelles. Des manifestants qui ont réclamé aussi “une fiscalité plus équitable” et une “sécurité sociale forte et fédérale”.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.