DERNIERE MINUTE

Sept à onze ans de travaux forcés requis contre les membres français de l'Arche de Zoé

 Sept à onze ans de travaux forcés requis contre les membres français de l'Arche de Zoé
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Au Tchad, 7 à 11 ans de travaux forcés, c’est la peine requise contre les six Français de l’Arche de Zoé. Lors de l’audience de ce mercredi matin, le procureur général de la cour criminelle de N’djamena n’a pas fait de distinction entre les six membres français de l’ONG. En revanche, il a demandé que deux des Tchadiens poursuivis dans cette affaire soient acquittés, et il a réclamé des circonstances atténuantes pour les deux derniers accusés, tchadien et soudanais.

Dans cette affaire, les prévenus sont poursuivis notamment pour “tentative d’enlèvement d’enfants en vue de compromettre leur état civil”. Ils avaient cherché à emmener en France une centaine d’enfants présentés comme des orphelins de la région du Darfour. Les avocats des six membres français de l’Arche de Zoé ont demandé l’acquittement de leurs clients, en plaidant la bonne foi. Le verdict est attendu dès ce mercredi soir.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.