DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Les émeutes font de plus en plus de morts au Kenya

 Les émeutes font de plus en plus de morts au Kenya
Taille du texte Aa Aa

Les émeutes ne baissent pas d’intensité au Kenya, au lendemain de la proclamation de la victoire de Mwai Kibaki à l‘élection présidentielle. Et le bilan des victimes, tuées lors d’affrontements avec la police ou entre clans rivaux, ne cesse de s’alourdir : dans le plus grand bidonville de la capitale, Nairobi, on compte déjà une vingtaine de morts. Ce bidonville est un fief du chef de l’opposition Raila Odinga, qui rejette le résultat de la présidentielle en dénonçant des fraudes.

A Kisumu, autre bastion de l’opposition, dans l’ouest du Kenya, une cinquantaine de corps portant des marques de balles ont été transportés à la morgue. Mwai Kibaki a été investi dimanche pour un second mandat présidentiel de cinq ans, juste après l’annonce de sa victoire par la commission électorale. Son principal adversaire Raila Odinga a aussitôt indiqué qu’il organiserait ce lundi une contre-cérémonie d’investiture à Nairobi. Le gouvernement kenyan a interdit ce rassemblement.

La capitale, d’ordinaire très animée, ressemble à une ville morte. Si les Etats-Unis ont félicité le président Kibaki, la Grande-Bretagne, ancienne puissance coloniale, est plus réservée et se dit préoccupée.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.