DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Statu quo concernant la libération des trois otages des FARC en Colombie

Vous lisez:

Statu quo concernant la libération des trois otages des FARC en Colombie

 Statu quo concernant la libération des trois otages des FARC en Colombie
Taille du texte Aa Aa

L’impatience se fait de plus en plus sentir au sujet des trois otages dont les Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC) ont annoncé la prochaine libération.
L’opération de récupération de l’ancienne collaboratrice d’Ingrid Betancourt, Clara Rojas, de son fils Emmanuel et de l’ancienne parlementaire Consuelo Gonzalez a été une nouvelle fois reportée hier. Les FARC n’ont toujours pas donné de lieu de rendez- vous pour remettre ses prisonniers.

Mais d’après les autorités vénézuéliennes qui pilotent la mission, le dénouement est tout proche. De quoi rassurer un peu les familles comme la fille de Consuelo Gonzalez: “Ils nous ont dit d‘être patients parce que l’opération particulièrement délicate pourrait causer des évènements imprévus,” précise-t-elle. “Pour cette raison, nous devons être patients et très positifs pour que les choses se terminent bien,” espère-t-elle.

La mère de Clara Rojas, Clara Gonzalez de Rojas, affirme que l’attente ne la dérange pas. Elle explique que “si l’opération nécessite un jour de plus, ce n’est pas grave, le plus important est que la mission aboutisse.” Elle poursuit: “Cela ne me pose pas de problème d’attendre, je ne suis pas pressée; ce qui m’importe, c’est avec quelle prudence et quelles précautions ils mènent l’opération.”

A Villavicencio en Colombie, les hélicoptères sont prêts à décoller pour aller récupérer les otages. Hier soir, Bogota a prolongé de trois jours l’ouverture de son espace aérien pour la réalisation de la mission.