Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

L'Italie suspendue à la décision du président Napolitano

L'Italie suspendue à la décision du président Napolitano
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Les yeux de l’Italie sont tournés vers le palais présidentiel, après la démission de Prodi. Giorgio Napolitano, le chef de l’Etat, doit annoncer, aujourd’hui ou demain, sa décision. Soit des élections anticipées, tout de suite, soit un gouvernement de transition qui serait chargé d’une réforme électorale. Si cette seconde solution est préférée, c’est Franco Marini qui a les faveurs de la presse italienne. Elle voit déjà le président du Sénat assurer l’intérim, à moins que cette charge ne revienne à Giuliano Amato, le ministre de l’Intérieur.

Dans le cas du choix d’un gouvernement de transition, avec une modification de la loi électorale, c’est la gauche qui serait satisfaite. La droite de Silvio Berlusconi réclame,elle, un scrutin immédiat, car la loi actuelle lui convient. D’autant que d’après les sondages, la droite est créditée d’une large avance en cas d‘élection.