Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

La Biennale des Jeunes Créateurs de l'Europe et de la Méditerranée expose à Bari

 La Biennale des Jeunes Créateurs de l'Europe et de la Méditerranée expose à Bari
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Grâce à la Biennale des Jeunes Créateurs de l’Europe et de la Méditerranée, l’art arrive de toute part même de la mer. C’est l’une des performances de cet évènement qui se tient cette année à Bari en Italie. 900 artistes de 46 pays sont réunis pour cette 13ème édition. Une occasion unique d‘échanger et de confronter des expériences des deux côtés de la Méditerranée et ce sur tous les fronts de la créativité et de la culture. Musique, vidéo, théâtre, danse, design, littérature et même gastronomie sont ainsi à l’honneur dans les Pouilles.

Keros un terme grec pour désigner la diversité, le changement, c’est le thème qui a mené les partenaires de cette Biennale dans le choix des artistes. Une idée qui a inspiré l’artiste italien Valerio Berruti : “Le thème de la Biennale, Keros, c’est l’idée du changement. J’aimais l’idée de représenter une petite fille plutôt qu’un adulte. Une femme plutôt qu’un homme. C’est comme un prêche non religieux. Ce sont des symboles. La religion chrétienne, l’une des plus modernes dans le monde, a choisi la croix aussi parce que c’est l’un des plus vieux symboles qui existe. Vous reconnaissez le message rien qu’en la regardant. Mais il y a aussi différents niveaux de compréhension dans mon art et c’est ce que j’aime.”

La Biennale des jeunes créateurs de l’Europe et de la Méditerrannée est née en 1985 à Barcelone.
En plus de 20 ans d’existence, cette Biennale a fait ses preuves. Elle est considérée comme la principale fenêtre d’ouverture sur la création dans la région méditéranéenne.

A la Biennale 2008, il y a 500 productions artistiques pour un total de 2000 oeuvres, parmi lesquelles près de 70 installations et projets d’art appliqué. Ici la performance du Marocain Mohamed Arejdal baptisée “Ma cellule”. L’artiste dit vouloir atteindre ce qui se trouve au-delà de son corps en traversant une cellule qu’il a tissé autour de lui avec des bandes vidéo. A la fin de sa démonstration, il déchire sa cage et va vers l’autre, le public.