DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Turquie : l'AKP contre-attaque

 Turquie : l'AKP contre-attaque
Taille du texte Aa Aa

Hier soir, le parti au pouvoir a jugé que la Cour constitutionnelle avait violé la Constitution en invalidant la réforme qui levait l’interdiction de porter le foulard islamique dans les universités.
Les responsables de l’AKP se sont réunis pendant 6 heures à Ankara avant de donner leur position dans ce bras de fer entre laïcs et islamistes modérés.

“La Cour constitutionnelle n’est habilitée qu‘à examiner les questions de procédure d’adoption des lois par le parlement et ne peut pas se prononcer sur leur contenu”, a déclaré le vice-président de l’AKP.”

Après les prières du vendredi à Diyarbakir et à Istanbul, des centaines de femmes voilées ont manifesté leur soutien à l’AKP, en protestant contre la décision de la Cour constitutionnelle.
“Maudits soient ceux qui sont derrière les juges”, ont-elles scandé.

La Cour constitutionnelle a jugé jeudi que le projet de loi présenté par l’AKP entrait en contradiction avec 3 articles de la constitution, dont l’un spécifie que la Turquie est une république laïque.

Le Premier ministre Recep Tayyip Erdogan et 70 autres membres de l’AKP sont dans le collimateur du camp laïque. Le parti au pouvoir est menacé de dissolution.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.