Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.

DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

Robert Mugabe prête serment, l'opposition s'insurge

 Robert Mugabe prête serment, l'opposition s'insurge
Taille du texte Aa Aa

Robert Mugabe a débuté son sixième mandat à la tête du Zimbabwe. Le président a été investi cet après-midi après une élection contestée. Comme prévu, les résultats des urnes sont sans appel. Mugabe, candidat unique, l’a emporté très largement. Il a été crédité de plus de 85% des voix au second tour par la commission électorale. Robert Mugabe a obtenu 9 fois plus de voix que son principal rival Morgan Tsvangirai. Le chef de l’opposition, vainqueur au premier tour, avait boycotté le second. Il a qualifié la réélection du président sortant de ‘‘farce complète’‘ et appelé l’union africaine à ne pas reconnaître sa victoire.

Les observateurs africains présents lors du scrutin ont dénoncé un second tour ni libre, ni équitable, ni crédible. La journaliste Heidi Holland a rencontré le président zimbabwéen. Elle est l’auteure d’un livre : ‘‘Dîner avec Mugabe’‘. ‘‘Je pense qu’il a choisi la mauvaise voie mais c’est une option délibérée. Mugabe se ment à lui-même. Je crois qu’il ne peut pas regarder en face ce qu’il a fait au Zimbabwe car ça ne correspond pas à ce qu’il avait l’intention de réaliser. Il voulait être le sauveur, le libérateur d’une nation opprimée.’‘

L’Union africaine n’a pas encore réussi à trouver une position commune sur la réélection de Robert Mugabe. De même que le Conseil de sécurité de l’ONU. Le G8 affirme lui qu’il ne reconnaîtra pas sa victoire.