DERNIERE MINUTE

L'Union européenne fait pression sur Robert Mugabe

 L'Union européenne fait pression sur Robert Mugabe
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Malgré l’accord signé lundi entre le président zimbabwéen et son rival Morgan Tsvangirai, Bruxelles a ajouté 37 personnes et quatre sociétés sur sa liste des individus interdits de visas et dont les avoirs financiers sont gelés.

Selon le chef de la diplomatie française, “Le Zimbabwe a signé le début du processus pour avoir un accord de fond. C’est mieux que rien nous espérons, moi et nos amis de l’Union européenne, que M. Tsvangirai sera le Premier ministre. Il a obtenu 47% des voix au second tour. Personne d’autre que lui n’est plus indiqué pour être Premier ministre”, conclu Bernard Kouchner.

Le leader de l’opposition, Morgan Tsvangirai, était en effet donné vainqueur de la présidentielle mais il s’est retiré de la course sous la pression du Président Mugabe et pour mettre un terme aux violences partisanes qui auraient fait une centaine de morts depuis le mois de mars.

Si les deux parties se sont engagées pour un renouveau politique, elles devront surtout mettre un frein à l’inflation galopante qui sévit au Zimbabwe. Inflation de plus de deux millions pour cent l’année dernière. 100 milliards de dollars zimbabwéens équivalent à 3 euros.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.