Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Afrique du Sud : premier jour de procès pour Jacob Zuma, chef de l'ANC

 Afrique du Sud : premier jour de procès pour Jacob Zuma, chef de l'ANC
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Ils chantent et dansent pour soutenir celui qui pourrait devenir le futur président d’Afrique du Sud mais dont l’avenir politique est menacé par un procès : Jacob Zuma, le chef du parti au pouvoir, l’ANC. C’est par une porte dérobée qu’il est entré au palais de justice ce lundi à Pietermaritzburg. Jacob Zuma est jugé pour corruption et fraude. Il est soupçonné d’avoir sollicité des pots de vin auprès de Thint, la filiale sud-africain de Thales, le groupe d’armement français. Jacob Zuma était alors vice-président du pays. Le directeur de Thint comparait lui aussi.

Les partisans de Zuma crient à la persécution. Ils voient dans ce procès un complot orchestré par le clan de Thabo Mbeki, l’actuel président d’Afrique du Sud. Lors d’un congrès agité en décembre, Jacob Zuma a ravi la présidence de l’ANC à Mbeki. Jacob Zuma est une personnalité populaire et controversée. En 2006, il a été acquitté dans un procès pour viol. Ses partisans connaissent la chanson : ils s‘étaient mobilisés également en masse.