DERNIERE MINUTE

Week end sous tension en Bolivie

Week end sous tension en Bolivie
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Pour tenter de sortir la Bolivie de la crise politique, le président Evo Morales a convoqué un référendum révocatoire. Il remet ainsi en jeu son mandat de président, celui de son vice président et ceux de huit gouverneurs de régions, en majorité de farouches opposants à sa politique.

En pratique pour qu’il quitte son poste, les boliviens devront voter NON à plus de 53,4%, soit le pourcentage avec lequel il avait été élu en janvier 2006. Les sondages lui sont cependant favorables.

Evo Morales, et son gouvernement socialiste affrontent depuis plusieurs mois des critiques sur leur gestion du pays, de la part de nombreux gouverneurs de régions qui ne digèrent pas les reformes en cours concernant la redistribution des terres et la nationalisation des ressources, notamment le gaz.

Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.