Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Les Républicains en ordre de bataille pour la course à la Maison Blanche

 Les Républicains en ordre de bataille pour la course à la Maison Blanche
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Après la convention républicaine, John Mc Cain et Sarah Palin ont repris leur route de campagne. Au menu : 3 états en 2 jours et un grand débat en ligne de mire, entre John McCain et Barack Obama, le 26 septembre.

L’investiture de John McCain a réparti les rôles du ticket républicain. A Sarah Palin les attaques contre Barack Obama. A John McCain, l’ancien prisonnier de guerre, la hauteur et le discours de l’expérience au service de la Nation. ‘‘Battez-vous à mes côtés, battez-vous à mes côtés, a-t-il lancé à la foule lors de son discours d’investiture. Battez-vous pour ce qui est juste pour notre pays. Battez-vous pour la force de caractère et les idéaux d’un peuple libre. Battez-vous pour le futur de nos enfants. Battez-vous pour la justice et pour que chacun ait les mêmes chances. Levez-vous pour défendre notre pays contre ses ennemis. Levez-vous chacun pour l’autre. Levez-vous, levez-vous, levez-vous pour combattre ! ‘’

Mais la grande star de la convention aura été Sarah Palin, méconnue il y a encore une semaine. 37 millions d’Américains ont suivi son intervention mercredi, une audience comparable au discours d’investiture de Barack Obama. Sarah Palin a voulu se façonner l’image d’une femme proche des électeurs et de leurs difficultés quotidiennes. D’une femme qui s’est construite en Alaska et pas à Washington. L’image aussi d’une cogneuse. Ses attaques contre Obama ont électrisé les militants républicains.