Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.

DERNIERE MINUTE

DERNIERE MINUTE

La crise économique mondiale s'invite à la tribune de l'ONU

 La crise économique mondiale s'invite à la tribune de l'ONU
Taille du texte Aa Aa

La crise économique mondiale a en partie dominé les discours des chefs d’Etat et de gouvernement lors de l’Assemblée Générale annuelle des Nations Unies.

Pour Nicolas Sarkozy “le temps presse”. Selon le Président français, la communauté internationale a une responsabilité politique et morale dans la crise économique actuelle.
Il faut agir de concert. “Apprenons à gérer collectivement les crises les plus aiguës que nul, pas même les plus puissants d’entre nous, ne peut résoudre tout seul”, a expliqué à la tribune de l’ONU Nicolas Sarkozy.

Le président en exercice de l’Union Européenne propose un sommet avant fin 2008 pour tirer les leçons de “la pire crise financière qu’est connu le monde depuis les années 30”.

Auparavant George Bush s‘était exprimé sur le sujet. “La semaine dernière, a expliqué le Président américain, j’ai annoncé une mesure décisive du gouvernement Fédéral pour s’attaquer à la cause première de beaucoup d’instabilité sur nos marchés financiers, en achetant les actifs non liquides qui plombent les comptes et limitent le crédit. Je vous assure que mon administration et le Congrès travaillent ensemble pour rapidement faire passer une législation.”

Le Président George Bush pour qui s‘était aussi un discours d’adieu à l’ONU laisse à son successeur un immense défi à relever…