Euronews n'est plus accessible sur Internet Explorer. Ce navigateur n'est plus supporté par son éditeur, Microsoft, et les dernières fonctionnalités techniques de notre site ne peuvent plus fonctionner correctement. Nous vous encourageons à utiliser un autre navigateur, tels que Edge, Google Chrome ou Mozilla Firefox.
DERNIERE MINUTE

Dernière partie de chasse aux voix en Autriche

 Dernière partie de chasse aux voix en Autriche
Euronews logo
Taille du texte Aa Aa

Les indécis seraient encore près de 30% en Autriche à quelques heures des élections législatives. La grande coalition gauche-droite a échoué mais la bataille promet d‘être serrée entre le parti social-démocrate repris par Werner Faymann, et le mouvement conservateur mené par Wilhelm Molterer, vice-chancelier autrichien et ministre des Finances sortant. Ce dernier est à l’origine du divorce entre les deux partis traditionnels. Selon les politologues, son manque de charisme risque d‘être un handicap face au nouveau chef de la gauche.

Ces législatives autrichiennes devraient aussi voir l’extrême droite remonter comme au début des années 2000. Jörg Haider, figure emblématique de l’extrême droite, a toutefois perdu du crédit en quittant le FPÖ pour fonder son propre parti, le BZÖ. Selon les enquêtes d’opinion, le BZÖ n’arriverait qu’en cinquième position, derrière les Verts.

En revanche, le FPÖ se porte bien. Il a rajeuni avec son nouveau dirigeant Heinz-Christian Strache, 39 ans. Il pourrait se hisser à la troisième place.
Le parti d’extrême droite attire particulièrement les jeunes Autrichiens, et il a cultivé ce phénomène en organisant des concerts durant la campagne. Un sondage indique qu’un bon quart des moins de trente ans ont l’intention de voter FPÖ. L’extrême droite compte notamment appâter les plus jeunes, de 16, 17 ans, désormais en âge de voter.