DERNIERE MINUTE
This content is not available in your region

Ukraine : les élections anticipées ne sont pas du goût de tout le monde

Ukraine : les élections anticipées ne sont pas du goût de tout le monde
Taille du texte Aa Aa

Les Ukrainiens seront appelés pour la troisième fois en trois ans à élire leur Parlement. Les élections législatives anticipées ont été annoncées par le président Viktor Iouchtchenko. Le chef de l‘état a prononcé la dissolution du Parlement, après l‘éclatement de sa coalition gouvernementale pro-occidentale. Fixé au 7 décembre, le scrutin est le fruit d’une relation tendue entre le chef de l‘état et son premier ministre Ioulia Timochenko.

En plein conflit russo-géorgien, en août, la présidence ukrainienne a accusé Timochenko haute trahison au profit de la Russie. La dirigeante n’avait pas condamné la riposte russe en Géorgie. Elle était soupçonnée également de chercher à obtenir le soutien du Kremlin lors de la prochaine élection présidentielle, attendue fin 2009 ou début 2010.

Le parti de Viktor Iouchtchenko a quitté la coalition en septembre, après l’adoption d’une série de lois réduisant les pouvoirs présidentiels. Interrogés à Kiev, des Ukrainiens estiment que le nouveau scrutin est un “gaspillage d’argent” et “une absurdité”. Il est en tout cas risqué pour le président. Sa popularité est au plus bas.